La supervision

La supervision relève de la déontologie de l’art thérapeute. Elle est indispensable pour garantir la sécurité psychique du consultant et du praticien.

Les sessions de supervision sont consacrées :

  • à l’approfondissement de la posture de l’art thérapeute dans la relation thérapeutique,
  • à la mise à jour des mécanismes de projection, de transfert et contre-transfert,
  • à l’approfondissement des principes fondateurs de la Gestalt expérientielle et du courant humaniste en psychothérapie,
  • à questionner la pertinence de l’utilisation de tel ou tel média artistique en fonction de la problématique des consultants,
  • à l’approfondissement du processus créatif et des lois qui le régissent,
  • à découvrir, explorer et affiner le style personnel de chacun et à renforcer l’installation de l’art thérapeute dans sa légitimité.

Sous l’égide d’un praticien plus expérimenté, les art thérapeutes en supervision, mettent en scène les différentes situations d’accompagnement thérapeutiques qui les questionnent. Ce travail expérientiel est suivi du partage des observations des participants afin d’analyser le processus de la séance, auquel s’ajouteront l’analyse, l’éclairage théorique et les conseils du superviseur.

La supervision en groupe remplit la fonction de formation continue. Elle est aussi un temps et un espace d’échange et d’enrichissement mutuel. Elle permet d’entretenir le lien entre collègues et de nourrir le sentiment d’appartenance à un métier dont la pratique est exigeante et parfois solitaire.

Calendrier 2019